Conscient du devoir - solide au poste - arme ta vigilance, telle est et restera notre devise !

 

|  VIP  |  Swiss Military Net  |  Crédits  |  

 

Guerre du Golfe I - Chronologie 


02.08.1990

Les troupes irakiennes envahissent le Koweït et occupent Koweït-City. L'émir s'enfuit en Arabie Séoudite.

 

 

04.08.1990

La Communauté économique européenne et le Japon décident un embargo total sur les produits pétroliers en provenance d'Irak et du Koweït.

 

 

06.08.1990

Les Nations Unies votent des sanctions économiques et militaires contre l'Irak.

 

 

07.08.1990

L'Arabie Séoudite accepte le principe de l'entrée des troupes sur son territoire. Les portes-avions américains Saratoga et Independance, le croiseur Wisconsin et le porte-hélicoptères Inchon, ainsi qu'un bataillon de Marines quitent les USA pour le Golfe persique. Le porte-avions Eisenhower basé en Méditerranée fait route vers la Mer d'Arabie via le Canal de Suez, avec l'autorisation de l'Egypte.

 

 

08.08.1990

Début de l'opération Bouclier du Désert (Desert Shield). Les premiers F-15 et les premiers parachutistes américains débarquent en Arabie Séoudite tandis que l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne garantissent le ravitaillement et la logistique du corps expéditionnaire américain.

 

 

09.08.1990

La Turquie reconnaît le renforcement des troupes américaines sur son territoire. La France et la Grande-Bretagne décident de se ranger à côté des USA en envoyant des troupes aériennes et terrestres dans le Golfe. La Syrie et l'Iran déclarent étudier positivement l'opportunité d'envoyer des troupes, tandis que l'URSS affirme ne pas exclure l'envoi d'un contingent dans le cadre d'une force ONU.

 

 

11.08.1990

Des contingents égyptien et marocain s'embarquent pour l'Arabie Séoudite.

 

 

12.08.1990

Le Président Bush ordonne le blocus de l'Irak.

 

 

13.08.1990

Le Président Mitterrand ordonne l'envoi du porte-avions Clemenceau pendant que le Pakistan, l'Australie et les Pays-Bas annoncent l'envoi de troupes et de navires de guerre dans le Golfe.

 

 

15.08.1990

Le porte-avions américain Kennedy se dirige vers la Méditerranée.

 

 

16.08.1990

Saddam Hussein déclare qu'en cas de guerre des milliers d'Américains rentreront dans leur pays dans des sacs en plastique.

 

 

18.09.1990

l'Irak confirme son intention de considérer les ressortissants étrangers en Irak comme des otages.

 

 

20.08.1990

L'irak affirme lier la crise du Golfe à la solution du problème palestinien.

 

 

22.08.1990

Renforcement du dispositif militaire américain en Arabie Séoudite.

 

 

25.08.1990

L'ONU approuvent l'utilisation d'une "force minimale" pour obtenir le respect de l'embargo.

 

 

28.08.1990

Afflux de transports de troupes et de véhicules blindés en Arabie Séoudite.

 

 

06.09.1990

Près de 100000 soldats sont maintenant arrivés dans le Golfe, face aux troupes de Saddam Husssein.

 

 

10.09.1990

Les USA demandent à tous les pays européens d'envoyer des troupes pour soutenir l'ONU.

 

 

28.09.1990

Le Conseil de Sécurité des Nation Unies refuse d'admettre la prétention irakienne des lier la crise du Golfe à la solution de la question palestinienne: les deux problèmes devront être traités séparément.

 

 

30.09.1990

L'URSS refuse d'envoyer des troupes aux côtés des Alliés. La France envoie des troupes de la Légion étrangère pour renforcer son dispositif militaire.

 

 

02.10.1990

Après deux mois de navigation, le porte-avions Independance entre dans le Golfe persique.

 

 

14.10.1990

Saddam Hussein subordonne son retrait du Koweït à la remise des îles de Wamba et Bubyan à l'Irak.

 

 

15.10.1990

Pour la première fois, George Bush fait art de l'éventualité de traduire les responsables irakiens devant un tribunal international pour crimes de guerre, une fois celle-ci terminée.

 

 

16.10.1990

Première manifestation pacifiste importante aux USA. Mais le mouvement ne trouve pas de support populaire: la grande majorité des Américains approuve le Président Bush.

 

 

19.10.1990

Ce dernier réaffirme que c'est seulement après l'évacuation totale et inconditionnelle du Koweït qu'une négociation pourra commencer.

 

 

30.10.1990

Les Marines commencent à manoeuvrer dans l'émirat d'Oman.

 

 

04.11.1990

James Baker, secrétaire d'Etat américain, passe en revue les troupes américaines en Arabie Séoudite.

 

 

05.11.1990

Rencontre entre James Baker et le Roi Fahd pour arrêter une stratégie commune pour les forces alliées en Arabie Séoudite.

 

 

08.11.1990

Les forces alliées dans la région atteignent maintenant 140000 hommes. L'éventualité de plus en plus précise d'une action militaire rend nécessaire l'arrivée de nouveaux renforts.

 

 

13.11.1990

Départ du cuirassé Missouri en direction du Golfe.

 

 

15.11.1990

Les exercices militaires alliés s'intensifient à la frontière du Koweït et de l'Arabie Séoudite.

 

 

18.11.1990

L'Irak annonce la libération des citoyens occidentaux retenus dans les trois mois.

 

 

19.11.1990

Saddam Hussein annonce le renforcement de son dispositif militaire au Koweït, face "à l'escalade alliée".

 

 

20.11.1990

Bush rend visite aux troupes américaines en Arabie Séoudite. L'ONU approuve le principe d'une action militaire à l'expiration d'un ultimatum fixé au 15 janvier 1991.

 

 

15.01.1991

New-York, 2400: fin de l'ultimatum de l'ONU à l'Irak.

 

 

16.01.1991
au matin

Saddam Hussein déclare avoir gagné la guerre à l'instant où s'achève l'ultimatum, en l'absence de réaction de la coalition.

 

 

16.01.1991
au soir

Début de l'offensive alliée. En trois heures, l'aviation déverse sur l'Irak 18000 tonnes de bombes.

 

 

18.01.1991

Huit missiles Scud sont lancés sur Israël. Un Tornado italien est abattu en mission.

 

 

19.01.1991

A la suite de nouvelles attaques de Scud sur Israël, les USA annoncent la fourniture de missiles anti-missiles Patriot à Jérusalem avec l'envoi de conseillers militaires américains.

 

 

 21.01.1991

Les Irakiens annoncent que les pilotes alliés prisonniers qu'ils viennent de montrer à la télévision dans une tentative de propagande seront utilisés "comme des Scuds humains" pour la défense des objectifs militaires.

 

 

25.01.1991

La destruction de terminaux pétroliers provoque une catastrophe écologique: un million de barils de pétrole s'écoulent à la mer.

 

 

26.01.1991

Début de la fuite des appareils irakiens en Iran. Plus d'une centaine d'appareils trouvent refuge en quelques jours sur le territoire de leur ancien ennemi.

 

 

30.01.1991

Les troupes irakiennes testent les alliés dans la ville de Khafji, les chars approchant le canon retourné en signe de reddition. Après 38 heures de combats acharnés, elles sont repoussées.

 

 

13.02.1991

Une bombe guidée au laser lancée par un F-117 furtif détruit un bunker dans le centre de Bagdad, causant de nombreux morts. Les Irakiens parlent d'un abri civil, les Américains d'un bunker de l'état-major irakiens.

 

 

15.02.1991

Début des manoeuvres de Bagdad pour mettre fin à une guerre qui apparaît de plus en plus perdue. Mais les premières tentatives de l'Irak sont repoussées par l'Amérique. Les propositions de retrait du Koweït sont assorties de nombreuses conditions.

 

 

18.02.1991

Gorbatchev présente un plan de paix en six points.

 

 

19.02.1991

Bush répond que le plan de paix soviétique est bien en dessous des exigences minimum.

 

 

22.02.1991

Bagdad déclare accepter le plan Gorbatchev. Bush réaffirme que le retrait du Koweït doit être inconditionnel et doit intervenir le lendemains, pour s'achever en une semaine.

 

 

23.02.11991

L'irak laisse expirer le deuxième ultimatum des Alliés.

 

 

24.02.1991

Début de l'offensive terrestre. Les troupes américaines, anglaises et françaises entrent au Koweït et en Irak.

 

 

25.02.1991

La coalition ne rencontre que des résistances sporadiques et inorganisées sur le terrain. Les soldats alliés font un nombre impressionnant de prisonniers irakiens qui se rendent, comme à des libérateurs.

 

 

26.02.1991

21 divisions irakiennes sont détruites environs 100000 soldats irakiens sont faits prisonniers. La Garde républicaine n'a pas joué le rôle que Saddam Hussein, relayé par les médias occidentaux, prétendait à grand renfort de propagande lui faire jouer dans les combats.

 

 

27.02.1991

Koweït-City est libérée. Au sud de Bassorah, un dernier combat de chars oppose les blindés américains aux chars de la Garde républicaine. L'ambassadeur d'Irak aux Nations Unies déclare solennellement l'acceptation par son gouvernement de toutes les résolutions de l'ONU concernant l'Irak. Le président George Busch proclame à la nation et au monde entier la cessation des hostilités le 28.02.1991 à 0600 heure locale, contre l'avis du général Schwarzkopf, commandant des forces alliées, qui souhaitent poursuivre l'offensive terrestre jusqu'à Bagdad et renverser Saddam Hussein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

  

ASSO Reconvilier et environs : Namo WebEditor 3.0 : Mieux vu en 1024 x 768 et Explorer 5.0