Conscient du devoir - solide au poste - arme ta vigilance, telle est et restera notre devise !

 

|  VIP  |  Swiss Military Net  |  Crédits  |  

 

La sécurité d'abord ! 


 
Le drame survenu l'an passé dans le canton du Jura, qu'il ne nous appartient pas de commenter ni de qualifier, nous amène à vous rappeler quelques principes élémentaires de sécurité à observer par tout détenteur d'arme à feu. Il est de notre responsabilité de vous donner des solutions ou vous proposer des alternatives de manière à éviter l'accident, que se soit dans le cadre domestique ou au stand de tir. Un accident n'a généralement pas une cause unique. S'est en principe l'accumulation et la conjonction de petites erreurs et négligences, dont l'importance individuelle n'est pas forcément grave, qui génèrent l'accident.

 

Quelques thèmes sont traités ci-dessous avec en italique une manière de résoudre le problème rencontré.

1. Sachez que vous êtes personnellement responsable de l'arme que vous détenez (que ce soit votre propriété ou qu'elle vous ait été confiée). Vous devez donc vous assurer qu'elle ne soit pas accessible à des tiers (membres de la famille ou autre) ou du moins qu'elle ne puisse pas être utilisée.

Conservez votre arme sous clé. Retirez la culasse et rangez la séparément de l'arme. Ne jamais entreposer l'arme et la munition ensemble.

2. Que dois-je contrôler chaque fois que je prends mon arme ?

Une arme doit toujours être considérée chargée jusqu'à preuve du contraire. Vous contrôlerez votre arme à chaque prise en main, à la maison ou au stand de tir. Pour ce faire vous assurez l'arme, vous enlevez le chargeur, vous ouvrez la culasse et vous contrôlez que la chambre à cartouche soit vide. Vous avez naturellement effectué ce contrôle avec l'arme en direction d'un endroit où le départ inopiné d'un coup de feu ne risquerait pas de blesser un tiers ou de causer des dommages.

3. Quel doit être mon comportement à l'arrivée au stand de tir ?

Vous vous présentez au stand l'arme sans le magasin et la culasse ouverte pour le mousqueton et le fass 90. Votre arme ne doit pas pouvoir tirer par rafales, la pastille blanche (fass 90) ou la plaquette blanche (fass 57) doit être visible sur la boîte de culasse. Pas de housse, ni de caisse à fusil dans le stand.

4. Quel doit être mon comportement dans le stand de tir ?

Les manipulations (charger, recharger, retirer les cartouches) s'effectuent uniquement en position couchée sur la stalle, l'arme en direction des cibles. Ne jamais déplacer une arme chargée d'une stalle à une autre. Au terme du tir, vous effectuez consciencieusement le retrait des cartouches. Vous videz le chargeur, vous comptez et vous récupérez votre munition. En cas de doute ou de problème, restez en position de tir et faites appel à un moniteur. Les moniteurs sont là pour vous aider et vous conseiller. Ecoutez-les et obeissez à leurs instructions, ils sont formés et ont une vision d'ensemble de la situation dans le stand.

5. Quel doit être mon comportement à la sortie du stand de tir ?

Déposez votre arme assurée au râtelier la culasse ouverte (fass 90 et mq) et le chargeur enlevé pour vous rendre au bureau avec votre feuille de stand. Votre passage à la buvette et les moments de convivialité qui en découlent sont très appréciés, mais ne laissez pas votre arme au râtelier. Rangez la si possible dans votre véhicule fermé à clé.

6.  Et la munition ?

En prenant votre feuille de stand, vous avez certainement acheté de la munition afin de contrôler le réglage de votre arme avant le début du programme du tir militaire. Si vous n'avez pas tiré tous vos coups d'essais et qu'il vous reste quelques cartouches que vous ne voulez pas emporter à domicile, vous pouvez les ramener au bureau de la munition et elles vous seront remboursées.

 

  

ASSO Reconvilier et environs : Namo WebEditor 3.0 : Mieux vu en 1024 x 768 et Explorer 5.0